Ne plus avoir de larmes 

Ce petit espace de discussion narcissique va bientôt fêter sa neuvième bougie. Les années se sont suivies mais ne se sont pas ressemblées, pas vraiment en tout cas.

Les années se sont suivies et il est de plus en plus difficile d’y écrire. Difficile d’avoir la naïveté, et la liberté des premières années. Difficile quand tout le monde sait où lire vos conneries, de les écrire avec la même franchise qu’au début.

Il y a tellement de choses que je voudrais encore écrire…

 Je pourrais vous dire que le jour de la rentrée, voir des lycéens monter dans le bus avec la joie qu’ils ont de se retrouver et la peur de ce qui les attends, m’a fait ressentir une angoisse terrible.

Je pourrais vous dire que je ne dors plus et que manger n’est même plus un plaisir.

Je pourrais vous parler de commencer sa première année de mariage par le pire, en espérant qu’un bon ange a gardé le meilleur pour plus tard.

Vous raconter qu’aussi merdique soit cette année 2016, j’ai pourtant l’impression de l’avoir vécue aussi intensément que je le pouvais et qu’en ça elle sera surement mémorable pour autre chose que ses citrons.

Vous montrer tout ce que j’ai pu voir lors de mes voyages, vous faire écouter les musiques qui n’ont jamais cessé de me faire vibrer, vous parler des gens qui rendent la vie meilleure, disserter sur les cons, m’insurger contre les imbéciles et tout cela comme si ces neuf années n’avaient rien changé.

Je pourrais vous dire que mes yeux sont secs car ils en ont trop vu. Que ma bouche est close parce qu’elle ne sait plus.

Je pourrais vous dire que dans une semaine j’ai 30 ans et que je ne m’imaginais pas avoir les entrailles sur la table à cet âge là.

Je pourrais vous ecrire tout ce que je n’ai jamais appris à dire. 

« Je ne chante ni l’espérance,
Ni la gloire, ni le bonheur,
Hélas ! pas même la souffrance.
La bouche garde le silence
Pour écouter parler le coeur. »

Nuit de mai, Musset


 

 

Donnez votre avis, même s'il est différent du mien ;)