Après le mariage: « c’est quoi ton nouveau nom » ou la question à 1 million !

Avant le mariage on m’avait briefé sur plein de choses: « tu verras ça passe trop vite », « roh le plan de table c’est affreux à faire », « oh lalala tu vas voir y’a toujours des gens qui te plantent ou s’invitent au dernier moment » etc. Bon soit, on a pas franchement galéré avec le plan de table, les imprévus ont été limités, et j’ai franchement vu la journée passer (surtout le cocktail quand je suis restée deux heures à faire le personnage en carton pâte pour les photos hihi).

hello-my-name-is-640x480

En revanche, PERSONNE, ne m’avait parlé du sujet de conversation à la mode après un mariage: le nom de famille de l’épouse.

Peut-être parce qu’en prévenant tout le monde que je comptais pas procréer dans les six mois à venir j’ai un peu calmé les ardeurs de la question « et alors le bébé c’est pour quand ? » (question à laquelle je me vois bien répondre « Julien a un créneau le mois prochain, si t’en peux plus il passera te voir ». Bref.

Il semble donc que mon nom de famille intéresse beaucoup les gens. Sauf que jusqu’à ce qu’on prenne nos billets d’avion pour la lune de miel (au costa rica youhou!), on avait pas décidé. Ce n’est pas grave en fait, de ne pas décider tout de suite, car il n’y a qu’en refaisant les papiers d’identité que ça va entrer dans l’administratif. On ne change pas vraiment de nom de famille, on prend un nom d’usage. Et bien que vous deviez en informer les impôts, la sécu etc, votre nouveau nom de famille (si vous en changez) ne vous appartient pas vraiment.

Pourquoi ? Parce que (et on ne se le souhaite pas hein) si demain vous divorcez, vous ne pourrez pas garder votre nouveau nom sans l’accord de votre mari (ou de votre femme). Bon p’tet bien que de toute façon vous n’en aurez pas envie hein. Enfin tout ça pour dire, que c’est un nom d’usage.

Je suis attachée à mon nom de famille, c’est mon identité tout simplement, une part de mon passé, de mon histoire, mais aussi de mon présent, et je ne me voyais pas conjuguer l’avenir sans cette part de moi. Il était évident pour moi d’ajouter le nom du Jules, mais pas de renoncer au mien.

Oui mais dans quel sens ? BR ou RB ? 

Puisque je pars du principe (non négociable pour une fois, aussi étrange que cela paraisse on prend nos décisions à deux, je ne suis pas le cerveau des Blavou) que nos enfants auront eux aussi les deux noms, il fallait quand même ménager l’homme, qui sous ses airs de féministe convaincu, a parfois des relents de paternalisme. Ce sera donc BR, son nom first.

Et en fait, ce sera BR pour tout le monde. Oui, même le Jules. Il a décidé lui aussi de prendre un peu de moi, et d’accorder les violons avec les mouflets qui vont nous rejoindre.

Je suis toujours étonnée de voir que beaucoup ignorent qu’en France un homme a tout autant le droit qu’une femme de prendre le nom de l’autre, ou de le coller. C’est certes récent, mais ça me paraît tellement normal… Surtout à l’heure du mariage pour tous, comment on déciderait qui doit donner son nom à l’autre. Ça s’appelle la parité, et croyez moi, ça ne vous veut que du bien !

We are family. We are BR. 

1 commentaire sur “Après le mariage: « c’est quoi ton nouveau nom » ou la question à 1 million !

  1. Bonjour, moi je n’ai pas eu cette réflexion. J’ai gardé MON nom pour tout (sécu, emploi, ….) sauf que quand vous refaites votre CI (avec je ne sais plus quel support officiel) : là il vous claque le nom d’épouse et quand vous ouvrez un compte bancaire plus moyen (à parement) d’y échapper…..