Baby Foot et Billard René Pierre : produits défectueux et SAV inefficace

Dans la vie, quelles solutions avons-nous lorsqu’une marque se fout de notre gueule ?

Option 1, lâcher l’affaire.

Cela arrive souvent, on a pas de temps à perdre, ni d’énergie pour harceler un service après-vente qui ne répond pas/ne rappelle pas/ne donne pas satisfaction. Que vous ayez tort ou raison, la marque est gagnante quand elle vous épuise.

Option 2, gueuler.

Cette option s’avère très efficace dans les grands magasins. Pour avoir travaillé dans une grande surface, je n’ai pu que constater la puissance des relous. Qu’ils aient raison ou tort ils font peur aux chefs de rayon qui bien souvent cèdent alors même qu’à l’accueil on refusait d’octroyer quoi que ce soit aux relous (ceux qui avaient tort hein!).

Option 3, gueuler, partout.

La troisième option, dont je suis partisane, consiste d’une, à ne pas lâcher l’affaire, deux à se faire entendre partout. Aussi bien au téléphone, que sur les réseaux sociaux. Et en dernière option, de s’attaquer au référencement de la marque. C’est mon côté community manager qui parle. Bien évidemment, je ne vous conseille pas cette méthode si vous êtes en tort, mais pourquoi le feriez-vous alors ? Cette méthode s’est avérée très efficace dans mon « combat » contre Groupon, aujourd’hui encore vous êtes fort nombreux à débarquer sur cet article via Google que je squatte en première page, et à vous plaindre de ce site. J’estime qu’à l’ère des réseaux sociaux, des blogs, des avis sur internet partagés partout où il est possible, il faut utiliser ces moyens là quand on se fait avoir par une marque. On a rien à perdre de toute façon.

Donc… aujourd’hui, j’ai pour ambition de me faire entendre de la marque René Pierre, qui vend donc des Baby Foot et des Billard.

Il y a quelques semaines, mes beaux-frères ont emménagé dans un nouvel appartement. Parce qu’ils ont une culture remarquable, ils ont voulu meubler leur entrée d’un joli Baby Foot, oui comme dans Friends. Après avoir hésité avec Bonzini, leur choix s’est porté sur les Baby Foot René Pierre. Une marque française en plus, si on peut faire plaisir à l’économie au passage hein, c’est pas Arnaud Montebourg qui va nous contredire.

Jusque là tout va bien.

Ils achètent le Baby Foot dans une boutique à Paris et attendent sa livraison.

Le jour J, le livreur arrive et plante ses cartons au pied de l’escalier. Je vous passe les détails mais en gros, monsieur n’est pas payé pour monter la bête de plusieurs dizaines de kilos chez les gens. Il plante donc mon Carlito et son Baby dans la cage d’escalier. Malheureusement, c’est affreux, mais je comprend ce livreur. Bien souvent, ils ne sont vraiment pas payés pour monter les meubles dans les étages. Et quand vous êtes payé une misère, le petit mec qui se retrouve comme un con avec son meuble au pied de son immeuble, vous n’en avez rien à faire. Vous avez fait votre boulot, pas plus, pas moins. Là on pourrait plutôt dire, quelle marque de luxe (parce que un Baby Foot à quasi 800 boules c’est un petit luxe quand même) en 2014 préfère de pas rémunérer correctement son prestataire de livraison  pour assurer un service parfait à ses clients ?

Mon Carlito monte avec son Baby Foot chez lui grâce à la gentillesse d’un voisin et remarque alors l’inscription sur le carton, qui stipule qu’il doit être ouvert en présence du livreur pour constater qu’il n’y a pas de soucis. Carlito rappelle le livreur, qui est déjà sur le périph et qui n’a aucune envie de revenir. Que fait Carlito ? Bah il ouvre le paquet. Qu’auriez-vous fait ?

Baby Foot René Pierre livraison

Baby Foot René Pierre livraison

Et là… c’est le drame comme dirait l’autre, le Baby Foot présente des impacts. Carlito contacte le service après-vente qui lui dit en gros « mmm mouais envoyez nous une photo hein mais bon voilà quoi ». Sous entendu, mec tu as pas ouvert le carton en présence du livreur, on s’en fiche de savoir qu’il était pas serviable et qu’il a quitté les lieux plus vite qu’un braqueur de banque, c’est ballot quoi.

Voilà, que faisons-nous dans ces cas là ? La plupart des gens attendent sagement, et quand on finit par leur dire tant pis pour votre gueule, ils ont déjà lâché l’affaire. Moi non.

Mon premier réflex, vérifier leur présence sur les réseaux sociaux. Autant vous dire que je suis déçue, pas de compte Twitter, et une page Facebook bien endormie (des posts rares, et à peine 300 fans). Depuis le 1er janvier, il n’y a eu que 4 posts. Déception, qui voulez vous faire chier quand une marque n’a pas compris les enjeux des réseaux sociaux et ne les utilises pas. Je serais à deux doigts de leur conseiller d’embaucher un community manager mais bon, ce qu’ils peuvent faire de leur réputation ne me regarde pas me direz-vous.

Le problème pour moi, c’est qu’à l’inverse d’une marque qui comprend les enjeux de la communication de marque sur internet, René Pierre n’en a probablement rien à faire que je m’incruste sur sa page Facebook, ou bien que je squatte son référencement Google.

Malgré tout ça vaut le coup de tenter, alors je poste un message. A ma grande surprise, quelqu’un me répond immédiatement. Le SAV doit nous rappeler. Jusqu’à aujourd’hui, on attend toujours. Depuis une autre cliente a commenté mon message, nous ne sommes pas les seuls à être en galère avec un produit défectueux.

« Un SAV des plus déplorable, un baby foot et des accessoires défectueux que l’on nous demande de renvoyer au siège à nos frais (comme si le transport d’un meuble était une chose courante et économique), avant même d’avoir les photos ils nous rétorquent que l’on a du mal le monter, l’excuse est facile personne ne pourra jamais vérifier. Vous êtes en dessus de tout, aucun respects pour vos clients et nos seuls intermédiaires physique, la boutique de Paris sont de « simples commerciaux » qui ne peuvent rien faire. Etant donné le prix de vos produits, une telle attitude est honteuse »

Et merde… là je comprend donc, que d’une on a de grandes chances de se faire entuber, de deux que visiblement personne chez René Pierre n’aura à coeur de rendre un service irréprochable à ses clients.

Aujourd’hui nous avons donc rappelé le SAV, qui va « relancer notre demande » mais qui « pense que ce sera négatif ». Et qui ajoute « on a beaucoup aimé votre commentaire sur Facebook. Non ce n’est pas ironique ». Et mon cul sur la commode en 4*3 ?

Alors voilà René Pierre, toi et moi on en est là. A se demander si en 2014 on peut décemment ne pas s’occuper de sa communication sur internet, ne pas surveiller son référencement, ne pas comprendre les enjeux pour une marque française de rayonner, faire payer plus de 700e des clients pour un produit défectueux. On en est là toi et moi. j’espère que tu apprécieras autant cet article que mon commentaire sur Facebook, sans ironie bien sûr.

Carlito, Louison et moi on attend de tes nouvelles, bisous René.

10 commentaires sur “Baby Foot et Billard René Pierre : produits défectueux et SAV inefficace

  1. moi c’est pour un billard caraïbe que des défauts plateau de ping pong abimée ils ne voulais pas le changer apres il s’est voilé au soleil pour sois disant un jeu d’extérieur il me l’on finalement changer avec la garantie mais le nouveau se voile aussi le tapis se décolle temps qu’ a faire autant acheter du chinois moins cher ou aller dans les vide grenier c’est la dernière fois que j »achète français heureusement que j’ai une golf comme voiture

  2. bonjour,

    moi c’est un cadeau de noêl pour mes enfants, un baby-foot à 400 € tout de même de chez Leclerc COUTRAS (33) (donc pas un jouet mais bien un baby-adulte) qui vire au cauchemars. D’abord il s’avère que le magasin n’en avait que 2 (un en stock déjà vendu et 1 en présentation que nous avons acheté, faute de quoi il n’y en avait plus). Une fois à la maison bien au chaud, les pieds du baby se sont mis à couler (de la sève) car par eu le temps de sécher entre la fabrication et la vente. Ensuite après une première partie nous nous retrouvons avec un joueur fendu en 2. Après contact avec le magasin, le sav nous retourne 2 nouveaux joueurs (toujours en plastique) car baby sous garantie ! et preuve de leur bonne fois !… Enfin le résultat c’est que depuis il y a 4 joueurs de plus de cassés, que le magasin nous demande de leur faire passer pour qu’ils les renvoient en échange de nouveaux joueurs en plastique !… de moins en moins MDR…ou qu’ils nous en renvoient en métal à nos frais ! Je ne vois pas ou se trouve l’économie pour eux, car chaque joueur coûte en moyenne 20 € pièce et en les remplaçant au fur-et à mesure qu’ils cassent ça leur reviendrait moins cher au final que de renvoyer 4 ou 5 bonhommes en plastique tous les 15 jours et nous aurions un baby convenable pour 400 €.

    Je vais donc sur les conseils du SAV de Leclerc, contacter René-Pierre pour une petite explication et je vous tiendrais au courant des avancés,…

  3. Je compatis a votre combat. Je ne lache jamais l’affaire. Il m’est arrivé dernierement d’appeler tous les jours pendant presque 60 jours le Sav logitech pour un produit defecteux au deballage et j’ai finalement du me resigner a passer a la pharmacie…. Chercher la vaseline…
    Je suis arrive sur cette page car j’hesitais a acheter un billard Rene-pierre et au vu de votre message, je ne vais pas prendre de risques. Ils viennent de perdre un futur acheteur…

  4. Moi qui allait dans les minutes qui viennent commander un billard et un babyfoot René-Pierre (via vente-privée) pour beaucoup de €€€ j’avoue que là j’ai un gros doute !

    Pas tellement pour les problèmes en eux mêmes, car un produit défectueux cela arrive, mais surtout par rapport à l’attitude de la marque !

  5. Vous m’avez mis le doute et j’ai changé d’avis alors que j’étais sur le point d’acheter un de leurs billards convertibles (Harmonie) à 1580€ en promo.

  6. un avis utile , puisque j’étais interessé par l’achat d’un de leur billard .
    un bémol , dans les conditions de livraison il est bien spécifié « livraison au rez de chaussée »
    conclusion j’attendrais un peu et j’acheterais un toulet

  7. René Pierre. Parlons un. Une vendeuse sympa à leur magasin Parisien mais passez votre chemin. Des gens incompétents se foutant royalement de leurs clients. Je commande un babyfoot Tahiti. Ils le livrent sans prévenir avec 15 jours de retard. Le livreur arrive seul sans engin de levage. Obligé de le porter à bout de bras jusqu’à chez moi et de me casser le dos. Carton troué par les barres de jeu supportant les joueurs. Une fois ouvert, 3 pieds gauches pour 1 pied droit.; Impossible à monter.
    Je passe au magasin.On me dit de joindre le SAV.Bref, oui, une belle enculade. Fuyez cette Marque tant qu’il est temps. Si vous avez le moindre problème, ils n’en ont rien à foutre. Et des problèmes, il y en a légion…. On achète plus cher Français et on a la qualité des Chinois…

Donnez votre avis, même s'il est différent du mien ;)