Capital Terre : Se loger mieux et plus écolo

Hier soir j’ai été invitée à découvrir les premières images du nouvel épisode de Capital Terre diffusé ce dimanche soir (29 avril).

L’émission qui sera présentée pour la première fois par Thomas Sotto ( @SOTTO_Thomas sur Twitter ) s’intéresse cette fois ci aux enjeux du logement et aux conséquences sur la planète de certaines pratiques.

On ignore bien souvent l’impact environnemental que peut avoir la construction d’un immeuble. Un bout de béton et ? Et il s’avère que pour faire du béton, il faut du sable. Et que contrairement à ce que l’on pense, la planète n’est pas pleine de sable. On découvre alors qu’un marché noir  s’installe dans certains pays. Qu’on vole du sable un peu partout pour construire toujours plus. En prélevant du sable aux mauvais endroits, dans des quantités astronomiques, on bouleverse tout un écosystème. Et c’est assez édifiant de le constater.

C’est triste mais peut-on faire quelque chose ?

Pour son 4ème numéro, Capital Terre a décidé de s’intéresser
aux incroyables enjeux environnementaux de nos habitations.
Une enquête pour explorer les nouvelles solutions écolos qui nous
concernent tous. Des maisons en bois vosgiennes aux habitats groupés
danois, des tours en terre du Yemen aux villas écolos australiennes,
en passant par les immeubles incroyables de Singapour avec piscine
à 200m d’altitude, Thomas Sotto et son équipe vous feront découvrir
des lieux spectaculaires et tenteront de répondre à une question vitale :
à quoi peut ressembler le logement idéal qui nous permette de
vivre et d’habiter tous ensemble sur Terre sans porter atteinte à
l’environnement ?

Et bien oui, et c’est ce que tentera de montrer cette émission dimanche soir sur M6. Les images sont magnifiques et les faits édifiants. Thomas Sotto et M6 n’ont pas pour but de changer le monde mais si chacun peut garder en tête quelque chose qu’il a vu, au moment de construire sa maison il pensera peut-être aux solutions alternatives.

Je me souviens d’un Capital Terre parlant de la culture intensive du coton et de ses ravages. Jamais je n’ai oublié que le coton, si présent, détruisait tout sur son passage. Il y a peu je me suis mise aux cotons démaquillant lavables. Un petit geste, mais comme on dit, il n’y a pas de petits gestes si nous sommes 6 milliards à les faire !

Si vous voulez commenter l’émission sur twitter, le hashtag est simple #CapitalTerre

2 commentaires sur “Capital Terre : Se loger mieux et plus écolo

Donnez votre avis, même s'il est différent du mien ;)