J’ai testé pour vous: Comment passer le casting de Masterchef

Passer le casting d’une émission que je n’aime pas regarder: check. Et oui j’ai toujours été fan de Top Chef mais Masterchef je n’ai jamais accroché. La faute à la première saison. Sélectionner des candidats en leur faisant découper des oignons c’était… trop pour moi. Et pourquoi pas émietter du crouton tant qu’on y est.

Mais bon sous la pression sociale (et de mes collègues il faut bien le dire) je me suis inscrite au casting de Masterchef. Oui oui pour la saison que vous regardez actuellement à la télé (car moi bien entendu je ne mate pas). Notez que mon badge terminait par 69 (krkrkr).

 

Il a donc fallu s’inscrire sur internet. Jusque là rien de bien compliqué. Puis tadaa un jour un coup de fil. Il a fallu se présenter. Faire la fille drôle, motivée. S’inventer une motivation. S’inventer un projet. Charmer par téléphone quoi. Alors certes j’ai passé mon CAP cuisine cette année, mais c’était juste pour le fun. Je ne veux pas devenir aubergiste, chef, comis, ou quoi que ce soit. J’aime mon boulot. Suer dans les oignons, non merci.

Quelques jours plus tard j’ai reçu le sésame. On m’invitait à venir passer les castings à Paris. On me demande de préparer quelque chose de froid, et surtout de l’amener dans une glacière parce que là bas il n’y aura rien pour stocker. Et puis on me demande aussi d’amener de quoi dresser. Parce que, là bas « y’a rien ». Oui oui j’ai compris dis-je au monsieur.

Je débarque donc un matin aux aurores dans un studio à Saint Denis. Et tout de suite je me demande, mais qu’est-ce que je fous là. Elle est où ma grasse mat. Ces gens sont bruyants bordel. Et oui je ne suis pas la seule. On est une grosse centaine. Cela dit je m’attendais à être 1 000 voir plus. Vous aussi vous pensez qu’on fait passer le casting à des milliers de gens ? FAUX ! Quand on vous dis qu’il n’en reste que 20 sur 20 000, on vous carotte par omission. Vous vous imaginez tous ces gens qui ont défilé avec leur plat devant le jury ? Vous êtes donc naïf comme moi. A tout péter moins de 1 000 personnes ont passé la première étape du casting. Et à la louche je dirais que moins de 200 sont passé devant le jury avant d’accéder à l’épreuve de la grande cuisine.

Revenons à nos moutons. La journée se compose de deux étapes. Nous devons passer par groupe de 8 si je me souviens bien. Devant un jury composé de casteurs et d’un seul cuisinier qui est là pour goûter. Ça donne le ton. A l’issue de ce casting en groupe, si on est retenu on passe devant une équipe de journalistes qui est chargée de voir si tu passes bien à la télé en gros. Après si tu survis, tu iras cuisiner ton petit plat au vrai jury de la télévision.

Mais bon avant ça il se passe…des heures. J’ai bien failli me casser. Rentrer chez moi. Les envoyer tous chier. J’ai attendu 8h avant de passer devant ce f#!?ing jury. Oui oui, 8 heures. Mon cul vissé sur une chaise à attendre. Ce monsieur sur la photo est mort d’attente je pense.

Dans la salle d’attente ça papotte. 90% des gens sont venus avec leur mère, leur mec, leur fille, quelqu’un quoi. Moi mon mec se la coule douce à la maison et j’ai pas amené à manger. Je crève la dalle. Et puis il y a cette meuf, la petite cinquantaine je pense. Qui parle à tout le monde et raconte sa recette de sa grand-mère qui me ferait pas chialer même si tu m’arrachais les jambes en même temps. J’ai du bol tiens elle passe dans mon groupe. C’est comme quand t’es à l’école et qu’à la sortie du contrôle de math tout le monde demande qui a trouvé quoi. J’AI RIEN TROUVé CASSE TOI MORUE.

Et puis viens notre tour de passer. On dresse notre assiette dans une pièce vide. Juste des tables. Comme je me suis pas foulée ça va vite pour moi. Tartelette aux fraises avec crème pâtissière aérée à la crème fouettée et parfumée au romarin. Je prend mon fond de tarte, la crème, et hop les fraises. Done. Now il faut passer devant ce fake jury. J’écoute la connasse raconter l’histoire de sa grand-mère, et d’autres se vanter encore et encore et puis viens mon tour. J’ai un manteau rouge remarque l’une des nanas. « Comme votre tarte »… Fiou… je dis de la merde, je ne sais même plus quoi j’ai l’impression d’avoir parlé 2secondes. j’aime pas les tripes et puis voilà. C’est bon monsieur qui goûte ? Ça a l’air puisque qu’après 100 plats tu bouffes quand même la moitié de ma tartelette.

Et là… c’est le drame. Après 10 minutes, il n’en reste plus que trois pour l’épreuve des journalistes. Et… je ne suis pas dedans. THE soulagement ! Joyeux Noël les girafes, c’est par où la sortie sortez-moi de là. Mon égo n’a pas pris un pet’ tellement j’étais heureuse de me casser. Aligato, bonjiourno,ciao.

Tout ça pour dire que j’ai maté le premier épisode pour voir si je reconnaissais quelqu’un. Et là qui vois-je ! La connasse. Oui madame avec sa grand-mère morte était dans les 50 derniers. Mais pas plus loin pour elle. Dommage maybe je serais resté devant ma télé juste pour la charrier.

 

2 commentaires sur “J’ai testé pour vous: Comment passer le casting de Masterchef

Donnez votre avis, même s'il est différent du mien ;)