Marathon « The L Word »: Oh Shane !


giphy

Depuis l’arrivée de Netflix j’ai de plus en plus de mal à attendre chaque semaine l’épisode d’une nouvelle série, Netflix ayant le bon goût de balancer ses nouvelles saisons entièrement. J’ai donc lâché depuis quelques mois des séries que pourtant je regardais depuis des années.

Ainsi, je me fais régulièrement des marathons, car je ne sais pas faire les choses à moitié. Que ce soit un bouquin ou une série, je suis droguée jusqu’à la fin et je les consomme en mode glouton. Ally Mc Beal, Dawson, Friends, j’ai dernièrement fait quelques marathons « nostalgie ».

Mais grâce à Netflix, je découvre aussi des séries (que je connais de nom tout de même, car souvent elles ont fait pas mal de bruit à l’époque), c’est le cas de « The L Word« . Il y a quelques jours, Netflix a balancé les six saisons. Alors ce week-end, un nouveau marathon a commencé…

The L Word bon bah c’est les tribulations de copines lesbiennes. Est-ce que c’est cool ? Très. L’avantage de pouvoir tout regarder d’un coup, c’est qu’on est moins déçue par les dernières saisons. On a pas l’attente. En quelques jours j’ai donc regardé les deux premières saisons.

Est-ce que c’est chaud ? Oh que oui. Les actrices ne s’économisent. Pas de faux bisous à la hollywood, non là on s’embrasse comme dans la vraie vie, et on floute pas les corps. On baise beaucoup aussi, mais pas que. Bref c’est un soap opéra assez sympa.

Comme dans chaque série dont on s’éprend, il y a toujours un personnage qui vous rend dingue. Là clairement, j’ai flashé sur Shane. Je pensais avoir à me battre pour expliquer pourquoi j’étais obnubilée par son personnage, mais à peine ai-je évoqué la série avec la team Terrafemina, que la sanction était sans appel !

TheLword1

lword3

Voilà. Tout est dit. Cette actrice, Katherine Moennig, dégage un truc de dingue. Look androgyne, pas ma cam habituellement, mais là clairement il se passe quelque chose. Son personnage est drôle, bourru, mystérieux et attire toutes les nanas du programme. On pourrait craquer sur Bette, THE bombasse (Jennifer Beals), mais non.

Je n’ai pas regardé la série à l’époque mais je peux imaginer oh combien Katherine Moennig a du attirer toute l’attention. Grâce à mon ami Wikipédia, j’ai vu qu’elle était actuellement dans une nouvelle série, Ray Donovan, que je ne vais pas manquer de regarder, rien que pour elle.

Alors voilà, The L Word c’est une série drôle, dramatique, crue, hot, et je kiff mon marathon. Si vous avez Netflix, foncez.

giphy (1)

1 commentaire sur “Marathon « The L Word »: Oh Shane !

Donnez votre avis, même s'il est différent du mien ;)