Mariage: on paie le photographe à la photo ou à la prestation ?

Si tu n’as jamais assisté à un mariage ces 50 dernières années, tu ignores peut-être qu’en tant qu’invité tu vas potentiellement devoir payer tes souvenirs.

Traditionnellement en France, les photographes travaillaient comme ceci: les mariés payaient un forfait (qui pouvait juste comprendre la présence du photographe à la cérémonie, mais aussi quelques photos ou encore sa présence au vin d’honneur) et les invités achetaient au photographe les photos qu’ils voulaient.

L’avantage ? Un investissement moindre pour les mariés. L’inconvénient ? Si votre famille n’est pas couronnée d’argent elle pourra au mieux s’acheter une photo, au pire photocopier celle du voisin. Car oui, ce n’était pas donné d’acheter les photos au photographe.

Et aujourd’hui ?

Certains photographes, surtout « en région » continuent de faire perdurer cette tradition qui semble un peu ruiner tout le monde. Ces photographes un peu « vielle France » étant en plus majoritairement pas vraiment à la page.
Fort heureusement, ce n’est plus une normalité.

Qu’est-ce que j’entend par plus trop à la page ?

Lorsque vous conviez un photographe à votre mariage, vous ne payez pas seulement pour sa présence et son matériel, mais également pour tout le traitement des photos qu’il va effectuer derrière. Les photographes professionnels prennent leurs photos en format RAW, qui leur permet de retoucher à peu près tout par la suite avant de les transformer en JPEG, le format que vous pouvez lire et imprimer. Vous le payez pour sa présence, mais aussi pour sa connaissance, son expérience en matière de cadrage, d’idées, bref ce que j’appelle la patte artistique.

Julien et moi adorons la photographie et il nous semblait impossible d’avoir des photos fades, et de faire payer nos invités pour les photos. Certes, payer une prestation complète coûte plus cher que de faire payer les photos aux invités, mais la prestation est juste incomparable.

Comment choisir son photographe ?

Nous savions ce que nous aimions comme type de photos, on voulait certes des photos en noir&blanc avec de beaux contrastes, mais on ne voulait pas que notre photographe se cache derrière le noir&blanc sur tout son book. Effectivement une photo en noir&blanc paraît souvent plus « belle » qu’en couleur, certains photographes passent souvent en noir & blanc pour masquer des problèmes de lumière sur la version couleur. Donc attention, demandez à voir un book complet quand vous rencontrez un photographe. Nous cherchions également un photographe avec un traitement doux de ses photos, sans que toutes ne soient cropées, instagramées and co. Car qui dans 20 ans peut prétendre qu’il en aura pas marre des photos façon X-pro ? On aime beaucoup le côté vintage, mais on ne souhaitait pas qu’il soit trop prononcé et que toutes les photos soient cramées. Enfin, on cherchait un photographe qui reste avec nous jusqu’au dessert.

Sur des blogs de mariage comme Un beau jour , j’ai fouillé les annuaires, fait une première sélection et étudié ça avec le Jules. On était rapidement assez d’accord. On a affiné la présélection avec des devis. En gros, pour ce qu’on voulait, les devis allaient de 1800e à 2500e pour le plus cher, la moyenne étant quand même dans les 1800e.

Après une dernière sélection, on a opté pour Benoit Guenot. Sa proposition nous plaisait, le contact par mail avait été chaleureux (super important pour moi, le feeling), et son book nous avait tapé dans l’oeil. Benoit ne fait pas que les mariages, si vous consultez son book, vous verrez par exemple un reportage sur la révolution Egyptienne, ou encore une immersion auprès du SAMU. Cela se ressent dans ses photos de mariage, il est en reportage. Après l’avoir rencontré une fois, on a foncé. En plus Benoit se déplaçait en Normandie !

Et si on a pas 2000E à mettre dans un photographe ?

Dédé la débrouille a toujours des bons plans mais là… Je ne saurais trop quoi vous dire, malheureusement le talent, ça se paie, peut-être qu’il faudrait réduire le temps de présence du photographe, ou chercher en école d’art et accepter que tout ne soit pas parfait. Vous trouverez certains photographes à 1500e, il vous faudra certainement accepter qu’il parte après le vin d’honneur. En tout cas, je vous conseille d’abandonner l’ancienne méthode qui consiste à facturer à vos invités les souvenirs de cette journée. C’est assez frustrant, et même pour vous, car vous serez également concerné, vous devrez choisir vos photos. Attention, certains photographes qui travaillent pourtant à la prestation, indiquent dans leur devis des volumes « 500 photos » en disant parfois que pour 1000 photos il faudra payer un supplément. Refusez ! Si 800 photos sont biens pourquoi vous contenter d’en sacrifier 300 ? Un photographe qui shoote toute la journée et refuse de livrer des clichés je trouve ça vraiment border. Certes le post traitement prend un temps fou, mais inutile d’appâter les mariés avec une formule low cost si c’est pour les ponctionner après.

 

Nous n’avons pas encore toutes les photos du mariage. Mais le premier échantillon que nous avons eu est fidèle à ce que nous attendions. Toutes nos photos seront accessibles aux invités sur une galerie privé et chacun sera libre d’imprimer ce qu’il veut.

Pour nos faire-part, nous avions fait une première scéance photo avec Benoit au Parc Monceau. Il pleuvait énormément, l’aspect positif c’est que nous étions alone dans le parc.

A l’avenir, il n’est pas impossible que nous fassions encore appel à Benoit, pour des séances à deux, à trois, à quatre… qui sait ?

Voici quelques photos pour vous donner une idée de cette séance, vous pouvez faire confiance à Benoit les yeux fermés !

 

Séance d'engagement - Mariage - Benoit Guenot

Séance d'engagement - Mariage - Benoit Guenot

Séance d'engagement - Mariage - Benoit Guenot

Séance d'engagement - Mariage - Benoit Guenot

Donnez votre avis, même s'il est différent du mien ;)