Pop in the city à Aix en Provence : J – 12

Je ne suis pas franchement sportive, mais parce que j’adore le concept j’avais été ravie de participer au second raid urbain 100% féminin de Pop in the City à Bologne avant l’été. J’y suis allée pour représenter mon entreprise qui était partenaire, mais avec ma collègue on s’est donné à fond. Si on n’a très peu couru (rapport à mon manque cruel d’entraînement physique), on a marché à une forte cadence pendant presque huit heures. Enchainant les défis et cherchant à résoudre l’insoluble. Nous n’avions pas la prétention de vouloir être bien classées, juste de ne pas avoir honte en rentrant le lundi.

Pop in the city Bologne

Pop in the city Bologne

Pour vous situer un peu l’expérience, Pop in The City c’est un raid sportif (mais pas que) qui se déroule en Europe. La première édition était au Portugal à Porto, la seconde en Italie à Bologne, et la troisième édition aura lieu le 12 octobre prochain à Aix en Provence. Le point commun de ces villes est qu’il est possible d’y accéder via un transport low coast, que ce soit l’avion ou le train. Et que forcément par rapport aux capitales des trois pays concernés, ces villes sont moins connues mais gagnent à l’être, et j’imagine qu’en ce sens elles coopèrent bien mieux que les villes qui n’ont pas forcément besoin de publicités.

Pourquoi il est important que les villes soient ravies de nous accueillir ? Parce que nous sommes nombreuses (près de 500 je crois si l’on compte les bénévoles) à débarquer pour découvrir leur ville de toutes les façons possibles. Descente en rappel, épreuve dans des lieux publics de la ville, les challenges sont divers et variés. Il y a cinq catégories de challenges : art, culture, solidarité, extrême et sport. Vous progressez par série de cinq, impossible d’enchaîner deux épreuves de solidarité si vous n’avez pas fait les autres.

Avec Alexandra nous avons réussi à faire six challenges, on était prêtes pour le septième mais il y avait trop de monde et il fallait se dépêcher de passer la ligne d’arrivée pour ne pas être disqualifiées. Si vous voulez le récit détaillé avec les photos de ma journée, il suffit de cliquer sur ce lien. Et oui, comme j’y suis allée pour le boulot c’est là bas que j’ai raconté mon périple.

Tout ça pour dire que je me suis beaucoup amusé. J’ai même failli pleurer en passant la ligne d’arrivée tellement j’étais fière de moi. Bah oui quand on est pas du tout sportive, réussir un challenge de ce type c’est hyper gratifiant. Du coup…

J’y serais le 12 octobre, mais pas pour le boulot ! Avec mes coupines ! c’est à six que cette fois-ci on va tenter de se frotter aux challenges les plus dinguos. j’espère donc faire au moins six défis, comme la première fois, même si je pense qu’à six on sera moins rapide qu’à deux. J’ai super hâte !!!

Bref, pour la prochaine édition : foncez. Bien qu’étant assez chère (200euros) les places pour le raid partent très vite. Et il ne faut pas réfléchir trop longtemps avant de s’inscrire.