Pas besoin d’enfants, ni de réveil, quand on a un chat !

« Suis fatiguée j’ai donné un biberon à 6h du matin », « M’en parle pas mon chat m’a réveillé à 5h du mat ». *Regarde haineux de la fraîche maman*. Et pourtant… Tous les propriétaires de ces merveilleux petits salopiauds de chats le savent, pas besoin d’avoir un réveil quand on héberge ces ingrats (ceux qui ne le savent pas ne devraient pas se la péter, les enfants seront bientôt là pour réparer cette erreur).

cat-burger-bed-1

Vous n’avez ni besoin d’un réveil qui fait bip-bip, ni d’un réveil olfactif, ni de quelqu’un qui vous donne des coups. Le chat fait tout ça pour vous. Chaque matin, Amy miaule à la mort comme si sa vie en dépendait pour nous réveiller. En plus de miauler, elle fait du patin sur les miroirs et les vitres, pour être encore plus agaçante. Et si ça ne suffit pas à ce qu’on se lève, elle nous marche dessus et plonge sa tête et son cul dans notre nez.

Naïvement je pensais que c’était parce qu’elle avait faim le matin (oui au bout de 28 années passées avec des chats on peut toujours être naïve), mais même pas. Car bien que sa gamelle soit pleine elle a juste envie qu’on se lève, pas qu’on lui fasse coutiou coutiou simplement, non c’est l’armée, on doit se lever. Tout simplement.

Depuis quelques mois je dors donc avec des boules quies, mais ça ne suffit pas puisque si je ne l’entend pas, je la sens quand même me pétrir et me mordre les orteils. C’est donc à celui, entre le Jules et moi, qui craquera le premier pour se lever.

Vous vous dites probablement, mais pourquoi elle ferme pas la porte cette conne ? Bah parce que ça ne change rien, elle va mouliner derrière la porte (bruit) puis me faire un gros pipi sur le canapé pour me punir de cet affront. Oui le chat a la revanche facile. Adieu les grasses matinées!

Et là vous allez me dire, mais pourquoi elle a pris un chat cette conne ? Parce que pendant 25 ans c’est ma mère qui s’est levée pour mon chat, j’avais pas bien dosé l’engagement matinal voyez… Bon et puis en fait, même si je l’avais su, Amy serait quand même venue rejoindre notre foyer. Un peu comme les enfants non ? On a beau savoir que c’est des parasites, tout le monde (ou presque) se reproduit!