#CelebGate à poil, c’est de leur faute ! Merci Melty…

Tiens ça faisait longtemps que j’avais pas gueulé René. Si ce matin tu as pas vu PARTOUT qu’une centaine de stars s’étaient vu déposséder de leur vie privée, tu m’épates. Non en fait, tu n’as juste pas Twitter ou Facebook. (Ceci n’est pas un reproche.)

Bref, l’histoire c’est quoi ? Jennifer Lawrence et 100 copines ont été hackées. Pas leur téléphone non, leur cloud.

Voilà, ça c’est pour les faits. Maintenant les réactions… BULLSHIT.

melty

Chez Melty, on dit « nan mais quand même c’est de leur faute » et on ose presque interroger (ah non on ose tout court) sur faut-il se mettre à poil pour réussir. Le rapport ? Aucun.

Ils « remontent donc les bretelles des stars », mais pour qui se prennent-ils ? Sœurs et frères la morale ?

Des réactions comme ça, vous en trouverez des dizaines sur Twitter et dans les commentaires sur le web. Visiblement, on part déjà du postulat que toutes les stars savent comment supprimer une tof de leur portable ET de leur cloud. Je sais pas pour vous, mais je pense que si j’interroge 20 personnes dans mon entourage, y’a pas 10% qui saura m’expliquer la manip. Ces photos volées, avaient donc été supprimées pour la plupart par les stars en question, de leur téléphone, parce qu’on sait jamais. Et oui, elles sont pas connes ses starlettes elles connaissent le « on sait jamais ».

Donc arrêtons, de dire qu’elles sont inconscientes, arrêtons d’insinuer qu’il faut se mettre à poil sur le web pour réussir à Hollywood et autres parallèles hors sujet, et arrêtons de juger tout simplement leurs photos. Qu’est-ce que ça peut nous faire qu’elles aiment envoyer leurs nichons à leur mec ? En quoi les gens se permettent de juger leurs pratiques sexuelles ?

Il y a quelques années, j’ai moi aussi envoyé des photos pas très habillées à mes ex, bah ouais que veux tu les selfies ça date pas de 2012. Est-ce que j’en suis fière ? Non, je m’en tape un peu à vrai dire, est-ce que je pourrais recommencer ? Très honnêtement à notre époque, non, maintenant je sais où ça peut se retrouver. Pour autant je ne condamne pas qu’on puisse encore le faire en 2014. Cela s’appelle la confiance, et c’est beau même si naïf.

Aujourd’hui ces pauvres femmes se retrouvent le cul et les seins à l’air sur tout le web, c’est suffisamment difficile à assumer pour certaines, on pourrait peut-être leur éviter de les juger non ? 

NB : J’ai totalement conscience d’être assez hypocrite sur la condamnation de ce hackage, je consomme de la presse people à mes heures perdues, et finalement entre voler une photo sur la plage ou la voler sur un cloud, c’est pas bien différent. (Même si y’a pas toujours « vol » mais bref le débat est long).